Qui sommes-nous ?Qui_sommes-nous.html
Artistes/Chercheursartistes_chercheurs.html
PublicationsPublications.html
RéalisationsProjets.html
PressePresse.html
Le projet d’oscar Niemeyer à TripoliLe_projet_dOscar_Niemeyer.html
englishhttp://www.suspendedspaces.net/entrance/news.html
Symposium Regarding 
Suspended Architecture
in LebanonSymposium_international.html
Suspended spaces #1
Famagusta (Chypre)Suspended_spaces_1.html
Suspended spaces #2Suspended_space2.html
Regarding 
Suspended Architecture
in LebanonRegarding_Suspended_spaces.html

actualités

Actualités de Suspended spaces


Exposition Refaire surface

Du 1 juillet au 22 octobre 2017 - Centre d’Art Le Lait - Albi

Une proposition de Valérie Jouve, Daniel Lê, Françoise Parfait, Eric Valette et Jackie-Ruth Meyer

Invitée par le Centre d'art Le LAIT aux Moulins Albigeois, Valérie Jouve a sollicité le collectif Suspended spaces au sein duquel elle est engagée depuis plusieurs années. Avec trois membres du collectif, Daniel Lê, Françoise Parfait et Eric Valette, ils ont imaginé, en collaboration avec Jackie-Ruth Meyer, directrice du Centre d’Art, une exposition : Refaire Surface.

Pour Albi, le collectif a réalisé une collecte d'images auprès d'une cinquantaine d'artistes, auxquels il a été proposé de donner cinq photographies faisant écho au titre, Refaire Surface. Le fonds de photographies constitué devient la matière d'une pièce collective, envahissant les murs du Centre d'art. En résulte une vaste exposition sous forme d'affiches collées, anonymes, dont une partie se dissémine dans la ville, une association d'images qui dessine des connexions, organise des relations, suggère des narrations, invente des échanges.

Refaire surface, c’est surgir pour reprendre de l’air. Il s’agit métaphoriquement de résister, chercher un nouveau souffle et imaginer des alternatives aux tournants artistique, politique, social, économique et culturel actuels. À l'heure de la dernière exposition du Centre d'art Le LAIT aux Moulins Albigeois, le titre suggère des souvenirs d'images et de moments qui resurgissent de la mémoire des lieux. Il s'agit une dernière fois d'investir un espace régulièrement inondé par les crues du Tarn, de travailler avec des archives d'artistes, issues des mémoires individuelles et collectives, en recouvrant les murs du Centre d’art par les visions sensibles de cinquante six artistes. Refaire surface est plus littéralement aussi une question de plans, d’espaces, d'étendues et de textures, qu’il s’agit de mettre en jeu pour inventer d'autres modalités d'exposition. C’est enfin expérimenter une nouvelle manière de penser nos rapports à l'image, par un parti pris poétique et politique, où dialoguent et s'entrechoquent réalité, rêve, humour et beauté.

Avec les photographies de :

Pilar Albarracín - Ziad Antar - Vasco Araújo - Oreet Ashery - Bertille Bak - François Bellenger – Alain Bernardini - Filip Berte - Véronique Boudier - Thierry Boyer - François Curlet - Nicolas Daubanes - Marcel Dinahet – Yasmine Eid-Sabbagh - Malachi Farrell - Luciana Fina - Maïder Fortuné - Michel François - Véronique Hubert - Pravdoliub Ivanov – Valérie Jouve - Deana Kolencíková - Jan Kopp - Chourouk Hriech - Frédérique Lagny - Lia Lapithi Shukuroglou - Bertrand Lamarche - Florence Lazar - Daniel Lê - Claude Lévêque - Jennis Li Cheng Tien - Nathalia Lopez - Eric Madeleine - Roberto Martinez - Phoebé Meyer – Jean-Luc Moulène - Frédéric Nauczyciel – André Parente - Françoise Parfait - Laurent Pernel - Pratchaya Phinthong - Abraham Poincheval - Paul Pouvreau - Hugues Reip - Tania Ruiz - Avelino Sala - Paola Salerno - Mira Sanders - Larissa Sansour - Susana de Sousa Dias - Stéphane Thidet - Maria Tsagkari - Niek Van de Steeg – Eric Valette - Christophe Viart - Luciano Vinhosa

Moulins Albigeois – 41 rue Porta – 81000 Albi

Du mercredi au dimanche de 14h à 19h









































———————————————————————————————————————————

Discuter et organiser publiquement une exposition à La Colonie.

La Colonie, 138 rue Lafayette, Paris 10e.

Le collectif Suspended spaces a été invité par Kader Attia à organiser une exposition à La Colonie, qui ouvrira dans quelques mois un espace dédié à la présentation de projets artistiques, au 2e étage.

« La pertinence du projet Suspended spaces à La Colonie est sans aucun doute la nécessité d'inventer une autre manière de re-travailler tous ensemble les questions laissées en suspens ces trois dernières décennies dans la sphère publique quant à notre rapport à l'émotion (et à la forme) dans la narration politique contemporaine. Qu'est-ce qu'une exposition « en train de se penser et de se faire », si ce n'est une constante mise à l'épreuve de notre perception du réel et notre capacité à la partager avec le public ? Ce champ fondamental de l'émotion, abandonné après avoir été au centre de l'appropriation des débats publics et activistes de la fin des années 60 jusqu’au début des années 80, est quasiment devenu une chimère aujourd'hui, errant d'une bouche à l'autre des vindictes du populisme. » (Kader Attia)

Nous proposons une série de rendez-vous avec un groupe de chercheurs et d’artistes pour faire de l’organisation de cette exposition, l’objet d’une élaboration collective et publique et rendre visible une phase préparatoire. Montrer ? Que montrer ? Comment montrer ? Pour qui ? Il s’agira d’inventer une forme spécifique au lieu qui nous accueille et aussi une méthodologie particulière, discutée, négociée, partagée avec chacun des participants ; ne pas concevoir seulement une exposition mais une recherche sur l’exposition.



















Le dernier rendez-vous, public, a eu lieu le samedi 29 avril 2017. 

Les trois premiers rendez-vous à La Colonie, samedi 17 décembre 2016, samedi 21 janvier 2017 et samedi 11 mars 2017, ont orienté notre réflexion autour d’un titre volontairement provocateur : une exposition coloniale. Nous avons proposé de lier le mot colonie et l’espace de La Colonie dans un protocole collectif concret : chaque membre du groupe a apporté et exposé un objet, un texte, un geste… « quelque chose », en réaction à ce titre. C’est à partir de l’ensemble de ce matériau visuel et sonore réuni qu’ont commencé nos échanges.

Il s’agit de faire se confronter nos travaux respectifs à un croisement suffisamment dangereux et électrique pour les préciser, les interroger, les faire résonner les uns les autres. Le mot « colonie » est névralgique car il dessine une zone peu confortable pour des artistes comme pour des chercheurs. Ce risque et cet inconfort affrontés collectivement et très pragmatiquement, en rapprochant un mot et un lieu, peuvent susciter de l’énergie, des idées, des formes complexes. Un mot et un lieu, La Colonie, qui engagent à une (ex)position politique.

Archive des propositions  - réunion n°1 (17 décembre 2016) : ici

Archive des propositions  - réunion n°2 (21 janvier 2017) : ici

Archive des propositions  - réunion n°4 (29 avril 2017) : ici

























Exposition
Conversation PiecesConversation_Pieces.html
Colloque
Discover/Uncover 
ModernismColloque_Discover_Uncover_Modernism.html
BibliographieBibliographie.html
Exposition 
Sortir du LivreExpo_Sortir_du_Livre.html
Exposition au MAC NiteroiExpo_MAC.html
Suspended spaces #3Suspended_spaces3-Inachever_la_modernite.html
Nous suivre sur facebook https://www.facebook.com/Suspended-spaces-785968974826739/timeline/
Colloque
Nostalgie du futur?Colloque_Nostalgie_du_futur.html
Exposition 
Switch On!Expo_Switch_On%21.html
RésidencesResidences.html